How to become a Trader .. or not

29042017

Je m’excuse du titre accrocheur mais .. quand on parle du trading, accrocher pour accrocher est le dernier des coups foireux desquels on peut se plaindre ou se sentir lésés.
« Trader » aussi rentre dans le cadre de la publicité un peu .. mensongère. Enfin, disons plutôt dans le cadre d’un arrangement avec la vérité et la réalité car, à moins d’être issu d’une formation dédiée et fort d’une expérience professionnelle solide dans un « bon » (dans le sens rentable et certainement pas éthique) hedge fund ou banque vous ne serez jamais Trader. Je dirai même ne cherchez pas à le devenir car vous serez, avec un peu de chance très rapidement déçu. Avec un peu, encore moins de chance, à découvert. Découvert au niveau de vos comptes d’épargnes bien entendu. Autrement dit sur le pavé si ce n’est redevables et ruinés. Voici donc mon premier conseil par lequel je rattrape les déboires de la pseudo pub mensongère.

On est quittes.

Je me sens libéré.

Rentrons dans le fond du sujet. Et pour y entrer convenablement dressons le profil concerné par ce REX.

Tu es salarié (nos dames auront le soin de se rajouter leurs propres « e », « es ». Merci de leur compréhension), cadre moyen qui, après quelques années (ou qq mois), tu t’es blasé de la vie professionnelle et active. Dégoûté de l’hypocrisie qui y pilule et des perspectives pauvres qui s’y profilent. Perspectives pauvres porteuses d’opportunités d’avancement conditionnées par « la profondeur et la chaleur » (je pèse bien mes mots, toute imagination perverse pourrait être bien placée) de ta relation avec ton supérieur (et non manager). Somme toute tu as compris que l’avancement salarié est un mirage digne d’un désert de Merzouga. Sans son coucher de soleil. A la consultation de tes comptes bancaires régulièrement alimentés par ton salaire mensuel tu as vite fait le calcul et compris que, malgré ta compétence tu seras obligé de travailler jusqu’à 60 ans. A la consultation des médias spécialisées tu as compris que la retraite est une autre illusion qui pourrait, dans 30 ans devenir un bel événement historique dont tu ne bénéficieras pas. Marocain de ton état, ton espérance de vie frôle au mieux les 70 ans donc non seulement tu galèreras jusqu’à 65 ans (une moyenne) mais tu mourras qq années après dans des conditions peu optimales. Statistiquement parlant en tous cas. Le mythe du vieux touriste qui se découvre une seconde vie heureuse tu oublies. Peu motivant comme perspective de vie. Entre temps, si ta carrière est réussie et si tu remplis tous les critères de survie de l’espèce carriériste tu auras acquis deux appartements, deux voitures, deux gosses (investissement rentable ?) et au passage qq maladies liées au stress de 40 ans de travail. Si tu as compris tout ce qui précède ou au moins tu l’es « in process » ceci veut dire que وصلت إلى الحقيقة . Non seulement ta conclusion dévoile la prédestinée lugubre qui t’est tracée par l’oligarchie mais tu as aussi relevé l’aspect passif de tes acquis : appartements et voitures qui, de par la nature et le nombre requièrent l’entretien et donc ton argent que tu ne gagnes que par le travail, le temps. Ton temps de vie. Le vieux principe de troquer ton temps de vie contre l’argent. L’argent, juste assez pour penser vivre et profiter de ta vie sans que tu ne contestes l’ordre établi. Juste le nécessaire pour entretenir l’illusion qui dominera ton esprit jusqu’à ta mort. Juste assez aussi pour inculquer à tes mômes les valeurs de travail et du salariat. Les esclaves reproduiront des esclaves qui iront travailler de 8h à 18h, psalmodieront les Amèn à leur chef et le système et surtout, considèreront les riches au pire, héritiers des largesses célestes et, au mieux, des chanceux frappés par une foudre de chance qui ne tombe que sur les autres. Ne jamais déranger l’ordre en place. C’est le but. Or, pour rappel, tu es le produit d’une belle sélection naturelle appelée aussi SM, SMB, CPGE, grandes écoles d’ingénieurs et de commerce. Pour anticiper les critiques je rajoute les autres parcours. Tu penses mériter mieux. Tu as pensé mériter mieux jusqu’à ce que tu sois intégré à un poste et intégré à la démarche générale de tes compères. A la légende d’une vie « normale » : poste CDI, crédit bancaire pour une voiture et un appartement. Un crédit de consommation pour ton « beau » mariage si tu es sonné dans l’âme. Ou si l’autre a eu la main lourde dans son fameuxالمجمر. Blague à part.

Soyons clair après cette belle introduction déprimante : il ne s’agit pas de contester le système car le système existe non déplaise à ta race. Si tu as compris ce second point c’est que tu avances bien. On peut poursuivre alors. Je te félicite.

Poursuivre pour aller directement à la solution : Indépendance financière. Poussons le bouchons un peu plus loin : avoir le Fuck You Money.

Mais l’argent ne fait pas le bonheur ? Tu as tout à fait raison. Je suis du même avis que toi mais prière d’appuyer sur Cmd+W ou Ctrl+W.

L’indépendance financière dans nos cas cliniques, nous qui avons décroché les meilleurs torchons appelés aussi diplômes, nous qui avons rapidement été happés par la vie active salariale et avons atteint un confort minimal/minimaliste qui nous empêche d’imaginer que ça puisse être mieux ailleurs (ailleurs = non salariat) se résume et se concrétise dans et par 3 solutions qui ne s’excluent pas mais se complètent :

  • Entreprenariat
  •  Immobilier
  • Bourse

Je n’aborderai pas la première solution car je ne dispose pas (encore) de REX dessus (je suis consultant indépendant donc ماشي شيييي مقاول).

La seconde requière un capital initial, billet d’entrée. Et même si solution bancaire (qui peut poser des blocages éthiques et religieux pour certains, et ils ont certainement raison) cette solution nécessite une gestion immobilière qui n’est pas toujours facile. S’y rajoute la nature d’investissement qui renvoie vers le long terme et une sortie d’investissement parfois douloureuse.

La troisième solution est l’objet de cet article.

La bourse (et non pas trading) est, statistiquement et historiquement plus rentable que l’immobilier.

Aussi le classement des plus riches prouve qu’un investisseur boursier gagne mieux qu’un chef d’entreprise (à part des Bill Gate et d’autres exceptions .. exceptionnelles). Buffet comme exemple.

Notons au risque de se répéter que les meilleurs investisseurs combinent la bourse à l’immobilier. Parfois à l’entreprenariat aussi.

Il s’agit d’un sujet riche qu’on est dans l’obligation de résumer et limiter pour ne pas trop s’égarer.

Alors, من هادشي كاامل how to di it ?

C’est simple. Simple car la complexité réside dans l’application :

  • Get risk money (que tu peux te permettre de perdre sans que tu perdes tes faux amis opportunistes au passage. C’est le critère)
  • Investis dans la Bourse
  • Vise le moyen/long terme vu que ta mise de départ est forcément anecdotique, vue par les grands investisseurs boursiers espèce de كحل الراس (je suis dans ce cas de figure amigo rassure toi)

Le risk money que tu auras sera forcément le fruit de ton épargne. Je suppose que tu en as, pur produit de la société de consommation. Sinon il faut mettre à rigueur ta gestion financière (il existe des solutions mais c’est un autre sujet).

Tu investiras dans la bourse. Alors soyons clair, j’entends par là investir sur des valeurs avec un horizon de revente qui s’étale de qq jours à qq semaines. Le day trading oublie car tu n’es pas un trader de formation. Tu réussiras qq coups par chance mais perdras plus que ne gagneras. et de prime tu n’as pas les sommes d’investissement qui, d’une variation de 1% de la cote d’une valeur te ramènera un bénéfice considérable. Rappelons l’existence des frais de courtier. Tu n’as pas la somme et l’information d’initié qui te permettra d’investir toutes tes économies sur la valeur d’une entreprise qui sera rachetée ou qui annoncera des bénéfices substantiels ou encore la mise en production d’un produit révolutionnaire. Si tu as l’un des éléments précédents par contre je t’encourage à foncer. Une seule mise pourrait changer ta vie. Au passage ماتنساش خوك.

Donc si tu fais partie du commun des mortels mais veux émerger par la bourse tu dois commencer par :

  • Choisir le bon courtier. En général les courtiers en ligne présentent les meilleurs ratios qualité/prix/service
  • Oublier la solution gestion boursière déléguée (banques). Il s’agit d’une arnaque
  • Investir ton argent dans des comptes favorables fiscalement (PEA et équivalent) ce qui sous entend que l’argent sera immobilisé dans le dit compte pour un nombre d’années au risque de devoir payer les impôts et taxes dessus au retrait (ce qui n’est pas une perte en soit par rapport au compte titres finalement)
  • choisir le bon marché à viser
  • Choisir les bonnes valeurs à acheter
  • Se rappeler qu’une valeur boursière n’est pas ta femme. Tu es prêt à te séparer d’elle pour un oui ou pour un non si l’intérêt le nécessite
  • Accepter de perdre
  • Développer le mindset d’un winner/investisseur

Les bonnes valeurs تما بقات أصديق me diras tu. Bien sûr sinon la bourse ne serait pas ce milieu mystérieux où tant de monde se ruine  et se lamente sur son sort et insulte la mère de celui qui la lui a conseillé. A ce sujet : je ne recommande rien, cet article a été rédigé en me basant sur mon expérience actuelle, jour J, pour satisfaire la demande d’un ami qui me posait trop de questions. Je partage ma réponse pour réanimer mon blog et qui sait, apporter une modeste réflexion à d’autres amis. D’ailleurs et pour bien expliquer mon REX rappelons mes performances. Vous comprendrez mieux mes choix.

Je m’exhibe :

Je réponds aux hypothèses premières du profil concerné par cet article. Je ne compte pas prendre le métro et supporter un client relou jusqu’à mes 65 ans.

J’ai investi dans la bourse CAC 40 DAX DJ NASDAQ MASI MADEX كلشي حاضر.  Mon entrée en bourse date due juin 2015. Qq jours avant le Grexit. le détail est important. Je me connaissais inculte dans le domaine mais au lieu de me former (et payer une formation) sans garantie de résultat, j’ai préféré apprendre sur le tas. Avec mon argent. Sage décision je sais mais je suis pour l’approche empirique (le coach agile sors de ce corps). Les qq jours avt le Grexit j’ai effectué mon premier achat. J’avais investi 30% de la somme fixe globale de référence que j’appelle X. Pour 0.3X j’avais, sur un coup et le même jour gagné 300E. خفت أنا تزعزعت. Ca y est je suis Trader né. J’engage 0.7X supplémentaire en urgence. Investissement. Qui ne risque rien ne gagne rien. Fin juin 2015, crise des dettes grecques le marché sombre. Sombre. Sombre. C’était pas l’apocalypse pour un investisseur aguerri mais, justement j’étais un investisseur tout court et mes valeurs étaient mal choisies, toutes en fin de cycle (ce que l’on peut rarement savoir en avance). Du coup j’ai acheté au mauvais moment, n’ai pas vendu au bon moment et puis .. vendu au mauvais moment (alors qu’au pire j’aurais dû attendre que le marché se redresse qq mois plus tard). Résultat des courses : qq jours après mon introcution je perds mes premiers bénéfices et 20% de mon investissement global X. Les temps sont durs et j’étais tenté par une sortir d’investissement en acceptant la perte de ma mise et ne plus jamais retourner à la bourse. Heureusement mon côté ممفاكش l’emporte et décide, conformément à l’idée première, de rester dans le jeu jusqu’à récupération de ma mise initiale. Faire du ménage avant de sortir. Tu as foutu la merde tu la ranges. L’idée était aussi simple que pragmatique : réussir à remonter la pente de 20% de perte serait 20% de bénéfice. 20% de bénéfice revient à concevoir et implémenter The Strategy gagnante qui permettra, une fois à X, de faire plus de 20% de bénéfice supplémentaires en moins de temps car je serai alors fort de mon expérience. Le mindset à développer. Ca m’a pris un peu moins de 2 ans pour y arriver. Bizarrement, avec 30% de mon X j’ai récupéré les 20% de ma perte (j’avais deux comptes le second soit 70%X était déficitaire). Je suis tjrs en cours d’analyse des pkoi du koi.

J’ai fêté la semaine dernière la belle retrouvaille du montant X. Et comme signe de HMD et cadeau  à « mon ami « la rose »" je partage la stratégie personnelle.

Warning : dans stratégie personnelle il y a « personnelle ». Ca tient compte de mon money management, mon état d’esprit, ma capacité à subir et supporter le stress et mon mindset. Ca peut servir comme exemple mais aucunement pas comme modèle. D’autant plus qu’il s’agit d’une approche empirique de la part d’une personne qui n’est nullement pas trader de formation. Si vous cherchez un vrai modèle (si ça existe) demandez au moins à un Trader.

 

« Z » stratégie d’investissement :

  • Investir dans la bourse marocaine pour le long (très long terme). Pratiquement s’intéresser aux dividendes plutôt que la côte. Choisir quand même des valeurs sûres protégées car l’économie marocaine a ses protégés. Autant en profiter. A noter que la bourse marocaine fonctionne au pigeon voyageur (malheureusement) et nous n’avons pas de cotation continue. Pratiquement tu as besoin de demander à ton banquier de passer un ordre valable 1 mois avec des valeurs limites de vente/achat. Une transaction aveugle car l’horizon d’un mois est juste incroyable à accepter par un investisseur. Ca change tout.
  • Investir dans la bourse de Paris uniquement et éventuellement Amsterdam et Bruxelles. D’abord par soucis d’accès à l’information et puis pour les frais qui sont réduits. DAX et les autres induisent des frais de courtage supplémentaires et pour les bourses hors UE le problème du change est une contrainte supplémentaire à prendre en compte. Se rajoute à ceci que la cotation est retardée de 15 min. Pour récapituler dans le deuxième cas tu paies plus de frais, as les informations de cotation en retard et n’a pas forcément accès aux actualités économiques. Les meilleurs traders du monde dont des français ne jurent que par les américaines. Je me trompe peut être mais à jour J je préfère le risque dans le cadre de la prudence
  • Passer par un courtier en ligne pour réduire les frais
  • Ne jamais consulter de forum d’entraide. Les winners n’ont pas le temps pour ça. Les losers s’y activent par contre. A toi de choisir ton entourage boursier
  • Suivre l’actualité boursière, financière, économique et politique. Pratiquement tu dois être passionné
  • Suivre qq émissions de conseil et actualité boursière avec bcp de sens critique
  • Les conseillers BFM tv et banquiers sont avant tout des investisseurs/Commerciaux qui veulent impacter une valeur pour mieux la vendre/acheter. Et guess what ils aimeraient que tu leur servent de bouc émissaire (tu vois pkoi ma pub mensongère est angélique par rapport à la leur ?)
  • Acheter quand les gens vendent et vendre quand les gens achètent (facile à dire)
  • Le marché ne te doit rien à toi de t’adapter
  • Diversifier les secteurs investis
  • Garder du cash pour les jours lépreux
  • Tant que tu n’as pas vendu tu n’as pas perdu
  • on ne ramasse pas un couteau qui tombe
  • les investisseurs sont des gamins qui aiment se faire peur
  • tu es un micro mini investisseur que tout le monde écrasera. Tu seras donc efficace et suivras la tendance du marché faute de pouvoir l’impacter
  • les valeurs boursières sont de vieilles personnes déprimées
  • Oublier les dividendes c’est une perte de temps à moins que tu investisses à moyen/long terme
  • Investir dans un PEA pour limiter les taxes
  • Privilégier les valeurs du CAC40 cycliques qui se portent bien et entrer en fin de cycle puis vendre en fin de cycle
  • Investir sur les valeurs sans conflit existentiel avec ton éthique ;)
  • Privilégier l’analyse technique à l’analyse fondamentale (un long débat je sais)
  • Renforcer son portefeuille par des valeurs de croissance
  • Oublier les valeurs spéculatives (biomédicales et penny values)
  • le but est de gagner régulièrement peu plutôt que trop spéculer
  • Faire du money management
  • Faire du money management
  • Faire du money management
  • Pour renverser une situation perdante trois leviers se présentent : le temps (qi c’est une bonne valeur cyclique), une vente au bon moment d’effondrement de la  valeur pour racheter au moment de son redressement (bonne chance et bon instinct à toi), avoir du cash dans le cadre du money management pour rectifier le tir et inverser ta perte en gain sereinement

Le conseil spécial amigos : il ne s’agit point  de faire des bons ou des mauvais choix mais plutôt d’être maître du Timing et de la probabilité. D’où l’importance (pour la Nème fois) du money management et de l’analyse technique. C’est mon approche du moment.

 

Il y a encore d’autres éléments à intégrer mais ton solde est épuisé et la rédaction m’a épuisée. هذا جهدي عليك. La balle est dans ton camp. J’espère que mes erreurs te serviront. Tu m’inviteras à ton +20% de bénéfice party  ;)

 

Ps : à la question me retirer dès récupération de mes pertes j’ai répondu « Non merci ». Je poursuis le jeu car tu verras c’est un jeu on ne peut plus excitant. Certains font du bungee jumping et en retournent tout fiers de leurs sensations fortes. Toi tes sensations fortes seront quotidiennes et devant ton écran/appli mobile.

 

 

Amicalement.

 







Christophe Bloggeur amateur |
Actu gamer |
Culture Choc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Benin News
| akdv
| Maroua Infos REN