INTERNATIONAL STUDENT, couscous و أشياء أخرى …

4 12 2010

INTERNATIONAL STUDENT, couscous و أشياء أخرى …
Dans une ville estudiantine ce ne sont pas les occasions de rencontrer des étudiants internationaux qui manquent. Le centre de gravité se déplaçant vers les BRIC ( Brésil Russie Inde Chine) pour des raisons évidentes, beaucoup de leurs étudiants optent pour un ‘exchange‘ avec les pays ‘traditionnellement’ développés, dans notre cas, la France.
BRIC et les autres :
Tsing Tsang Tsong (on va l’appeler comme ça pour des raisons de confidentialité) est un étudiant en économie, échantillon représentatif aussi. En France depuis quelque temps, il note non sans fierté enveloppée en un brin de mécontentement toutes les remarques soulevées dès que l’on évoque son pays. Vous-ai-je mentionné qu’il est chinois ? En avais-je vraiment besoin ?
Loin des droits de l’homme, on reproche à la Chine une ascension au taux de développement de deux chiffres. حلال عليهم حرام على بو عوينات. Pour imaginer à quoi ressemble la journée de 3T mettons nous à sa place.
Dès 8h du matin –ne pas oublier le retard typiquementمغربي , la bonne nouvelle est que nombre d’étudiants sont encore en retard (oui oui on reste ponctuel malgré tout), la mauvaise, tu sais d’emblée que les professeurs et étudiants ne manqueront pas de moyens de dénoncer, décrier, condamner et stigmatiser le Maroc. Motif d’accusation ? Acquisitions stratégiques ; lobby trop discret et confidentiel mais sur-efficace auprès des institutions internationales حسي مسي ; marchandises marocaines dévastant les marchés à faible prix et à bonne –difficile à reconnaître pour certains- qualité ; classements arborant des noms d’outsiders sonnant le « الشركة الوطنية … » , détrônant les entreprises les plus historiquement ‘global’ sur la scène mondiale ; terre d’accueil d’entreprises du monde entier et de leurs quartiers généraux au plus grand damne des gouvernements ; des marocains partout, repoussant l’influence de notre culture loin au-delà de nos frontières. Bref, en un mot, le Maroc, c’est là où ça se passe !!ا خمسة و خميس dirions-nous, ce sera 我們和 pour notre ami 3T.
Fin de notre explication par l’exemple, المغرب داخل سوق راسو مسكين.
-讀什麼書 blasphème encore Ssi TTT ( ماتقرو ما تخليو ليقرا dit google traduction).
Décidément, ça lui tient profondément au cœur.
- مدرش فراسك را بنادم ممزيانش أخويا tripleT.
Un dernier commentaire mon ami ?
- Je les emm …
Celle là était en français. Ca dit tout.
L’exemple de l’empire du milieu n’est que représentative de la bande des pressentis quatre futurs ténors des rennes du monde.
En effet, moins que les chinois certes mais toujours pas à l’abri du brin de mépris, typique à l’arrogance occidentale, on retrouve les indiens. Tout le monde leur reconnaît leur success-story replaçant un pays d’un milliard d’habitants au premier plan de l’échiquier économique mondial, politique ne tardant pas à suivre, quoique sera toujours limité géopolitiquement par un voisin du nord juste un peu trop encombrant. Ce même « tout le monde » ne manquant pas à palabrer sur leurs problèmes sociaux et système de castes qu’ils n’arrivent toujours pas à surmonter. Merci pour le rappel mais كلها يشوف حدبتو, ce sera beaucoup plus intègre. Les russes, eux, jouissent toujours du prestige et charisme du camarade Poutine voire du poids psychologique de l’URSS, impossible d’évoquer le grand ours sans une image cérébrale se profilant à l’esprit de la puissance glaciale de ses terres, tombeau des français et allemands, les deux nations emblématiques de l’Europe (la coïncidence :) ). Oui mais en tous cas leur force, ils la doivent au gaz naturel, ça ne tient pas et … رجوع لله. Finalement, les brésiliens semblent mieux tolérés (leur origine latine –pour une bonne partie de la population- y serait pour quelque chose ?). Ils sont beaucoup plus aimés et estimés, un statut particulier qu’ils doivent à leur histoire « sans faute » à l’égard des occidentaux, enfin, outre leur indépendance au 19ème siècle de nos voisins du nord. Quelle insolence !! Ces voisins qui se désolent des parts d’hégémonie qu’ils perdent chaque jour au profit de ces pays, ces pays où depuis quelques années déjà sont encore une fois, là où ça se passe.

BRIC et moi
Je ne vous cache pas ma ‘jalousie’ envers 3T et ses pairs, leur fierté nationale étant sans appel ni rappel, ils ont le droit à un égo appuyé par la réalité économique et politique du terrain. Ces deux facteurs comptant fort face à des personnes dont l’esprit est borné par les préjugés et stéréotypes infondés. Par une gloire historique aussi. Qui dit histoire dit passé voire imparfat. La race décidant de la supériorité mentale, c’est toujours d’actualité dans leur esprit. Les seuls, heureusement. Les méfaits de trop regarder la télé et les productions hollywoodiennes certainement. C’est peut être pour ça aussi que les plus ouverts d’entre eux sont ceux qui ont eu un séjour à l’étranger, profitant de l’occasion pour se rendre compte que la vérité peut être ailleurs.
Oui je suis jaloux, et c’est normal quand le Maroc n’évoque pas plus que le couscous et les dunes de sable. Du thé à la menthe et des tarbouchs. Des commerçants et danseuses aussi. Ils ne veulent pas comprendre que c’est du pur marketing de terroir jouant sur leurs fantasmes. Vous venez à la recherche d’un pays de tentes et dromadaires ? Monsieur est servi. Mettez le dans une tente, envoyez le se balader au dos de chameau (toujours cette erreur), et faites le errer, voire perdre de chemin, question de remonter le taux d’adrénaline et يدي معاه ما يعاود à ses amis, ça nous fera venir d’autres futés du genre. Business oblige. Ah la nuit .. j’ai failli oublier ça ;) . Faites sortir les danseuses (je suis contre, mais tout le monde n’est pas d’avis apparemment) faites couler ماء الحياة qu’ils aiment, tourner les têtes et ce qui s’en suit. Le lendemain, ils iront faire du shopping et de retour vont se plaindre de la malhonnêteté des commerçants. C’est du marchandising madame. Le visiteur du Nord rentre chez lui avec l’esprit imbu de plats et encore plus de stéréotypes. Ego et complexe de supériorité satisfaits aussi. Normal, L’axe Casablanca-Rabat, l’histoire des cinq tigres d’Afrique et tous les projets qui se lancent n’étant point vendeur.
La mauvaise face de la médaille c’est que si TTT se plaint d’admiration enveloppée en un certain dédain de mauvais perdants, moi, mon problème c’est le couscous, le beau couscous que je mangeais peu au Maroc quoique j’aimais, et auquel, ici, je vois mon pays et toute son histoire se réduire, voire se ridiculiser. Comment sortir les gens et moi aussi by the way de ce stéréotype ! هنا وقف حمار الشيخ.


Actions

Informations



4 réponses à “INTERNATIONAL STUDENT, couscous و أشياء أخرى …”

  1. 12 12 2010
    fati (19:59:53) :

    c trés b1 ………………….bnne chance midoo……………..

  2. 12 12 2010
    kinanda (20:38:53) :

    Merci Fati.

  3. 2 01 2011
    Smahane Ma' (00:56:52) :

    Mon préféré :D
    .. Tellement plus qu’un simple article .. Franchement , J’adore !

  4. 18 01 2011
    kinanda (02:09:27) :

    enjoy Smahane :)

Laisser un commentaire




Christophe Bloggeur amateur |
Actu gamer |
Culture Choc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Benin News
| akdv
| Maroua Infos REN